Le plan vélo de la Ville de Nice

0

À Nice, un plan vélo et une aide financière supplémentaire pour tous les nouveaux acquéreurs. Ça y est, nous y sommes ! À nous le plein air. Les Niçois sont autorisés à sortir, mais qu’en est-il des transports sur la Ville ? On fait le point avec vous. Les transports en commun reprennent progressivement leur rythme normal. Toutefois, la Ville de Nice tient à ce que la réouverture des transports soit accompagnée d’une offre alternative de mobilité plus accessible. Le but est de limiter les transports en commun lors du déconfinement. Mais également de promouvoir les modes de déplacements doux. Parmi ces mesures figure un plan vélo expérimental sur certaines artères de la Ville

Le plan vélo à Nice

Christian Estrosi, avait annoncé le 25 avril, vouloir privatiser « certaines artères de la ville pour les réserver aux vélos pendant un mois » à partir du 11 mai. Chose faite, de nouvelles voies cyclables ont été matérialisées. C’est le cas par exemple sur l’une des artères principales de Nice : le boulevard Gambetta.

En 2019, le réseau métropolitain dédié aux vélos comprenait 160 km de pistes cyclables. Selon le maire de Nice, la ville compte  « 65km de pistes cyclables en site propre. » Sa volonté est de doubler ce chiffre « lors de cette expérience ».

Moins d’1,5% des Niçois utilisent aujourd’hui le vélo pour se déplacer quotidiennement. Le plan vélo du gouvernement espère faire passer cette part modale à 9%. Le Maire de Nice compte bien y arriver avec les nouvelles mesures du plan vélo.

Crédit photo : Ville de Nice

Bonne nouvelle : la ville a voté la création d’une prime à l’achat

Qui peut en bénéficier ? Quel montant ? Quelles modalités pour la toucher ? Peut-on la cumuler avec d’autres aides ? On vous aide à y voir plus clair.

Tout d’abord, c’est une aide à l’achat pour tous les types de vélos qui a été annoncée ce mercredi matin. « Nous avons décidé en conseil d’ajouter une aide de 100€ pour tous les acquéreurs de vélos mécaniques,  en plus des 200€ d’aide pour les vélos électriques ».

Cette nouvelle aide financière d’un montant de 100€ maximum ne doit pas représenter plus de 50% du prix du vélo. Elle s’adresse à toutes les personnes adultes habitant la Métropole et gagnant moins de 2 500€ par mois. De plus, l’achat du vélo doit être effectué après la date de la décision métropolitaine (lundi 4 mai) et uniquement sur l’année 2020.

Enfin, la demande pourra être effectuée une seule fois tous les cinq ans, à partir de la date d’achat du vélo. Par contre, l’aide ne pourra pas être cumulée avec la prime existante de 200€ pour l’achat d’un vélo électrique.

Les formulaires sont déjà disponibles en mairie principale, et sur internet : nice.fr, rubrique transports et déplacements, ou nicecotedazur.org. Les bénéficiaires devront faire parvenir leurs dossiers complets à la Métropole avant le 31 mars 2021, cachet de la poste faisant foi.

De quoi changer de monture sans se ruiner

Pour tout vélo à assistance électrique ou scooter électrique acheté en 2019. Vous pouvez demander la subvention jusqu’au 31 mars 2020.

Téléchargez les documents 2019 :

D’autre part, pour tout vélo à assistance électrique ou scooter électrique acheté en 2020. Vous pouvez demander la subvention jusqu’au 31 mars 2021.

Téléchargez les documents 2020 :

La ville va plus loin avec son plan vélo et vous permet de remettre en état le vélo de papi qui traine au garage depuis belle lurette. Nice fait partie des villes concernées par le forfait de 50€ offert par l’état afin de faire réparer les bicyclettes (révision, changement de freins, de pneus, d’éclairage, etc.).

Contactez nous pour votre révision.

Les autres mesures

Depuis le 10 mai, un décret d’application va permettre aux entreprises d’encourager dès à présent le recours par leurs salariés à des transports alternatifs. Des transports plus propres et moins coûteux tels que le vélo ou la trottinette.

Les employeurs privés sont appelés à mettre en place dès à présent cette aide pouvant aller jusqu’à 400€ par an et par salarié. De plus, elle est exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales. Elle remplace l’indemnité kilométrique vélo mise en place jusqu’à ce jour. Enfin, le décret prévoit le maintien de cette prise en charge lorsqu’elle est en vigueur dans les entreprises et prévue dans les accords salariaux existants.

Pour finir, on partage avec vous les avantages de se déplacer à vélo :

  • Mobilité / flexibilité : l’autonomie permet un déplacement de porte à porte.
  • Distance / temps : la vitesse réelle est de 14 à 20 km/h et permet d’éviter les bouchons des heures de pointe.
  • Economique : les frais de déplacement sont diminués.
  • Santé : c’est entretenir une bonne forme physique et respirer la santé.
  • Environnement : la pollution diminue, on respecte l’environnement, on favorise le développement durable.
  • Espace : les besoins en places de stationnement sont réduits tandis que l’espace disponible est optimisé.
  • Stationnement : le stationnement d’un vélo est gratuit.
  • Plaisir : l’activité physique en tant que facteur anti-stress est essentielle.
  • Social : il y a une amélioration de la qualité de vie et du climat social.
  • Bruit : c’est un mode de déplacement silencieux.

Pour en savoir plus sur les différents réseaux cyclables en Métropole.

Crédit photo : Ville de Nice

Share.

About Author

Passionné par les nouvelles technologies et addict au gyropode, c’est en l'essayant il y a bientôt 10 ans que je suis tombé amoureux de ce moyen de transport. Un modèle ? Richard Branson et son état d’esprit : « People who think and say ‘we’ more often than ‘I’ are a lot more likely to succeed »

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.