Les 10 raisons de se déplacer à gyropode

5

Ce matin, devant une agence Mobilboard, une cliente va vivre sa première expérience aux commandes d’un gyropode. J’arrive sur place avec mon Segway i2, tous les participants ne sont pas encore là… elle s’approche de moi : Vous venez travailler en gyropode ? » Oh oui, et quel bonheur ! Je comprends que ce mode de transport peut vous paraître étonnant comparé à un scooter ou une voiture. Il faut vraiment faire le test ! Le tour terminé, nous reprenons la conversation, avec plus de temps cette fois-ci. Alors, pourquoi circuler sur un gyropode ? Je vais vous répondre :

Première raison de se déplacer à gyropode : le côté pratique

Et oui, en gyropode on va partout sans embouteillage ! J’adore passer à côté de toutes ces voitures le matin, l’une dernière l’autre ! Sur mon Segway je suis piéton, alors pif paf pouf, je suis déjà bien loin devant !

Le gyropode est économe

Pas d’essence ! SI vous redoutez vos passages coûteux à la station service, en gyropode, on passe juste devant en souriant ! Avec un gyropode, pas besoin d’aller au garage ! Et l’on peut trouver des occasions sans craindre d’avoir à changer une courroie de distribution ☺On oublie également les PV et les factures de parkings ! Le gyropode, c’est comme le vélo, les parkings c’est « gratis ». Et en plus je peux me garer partout sans chercher de place !

On est tous concernés par la protection de la planète

Et bien comme il est électrique, le gyropode est « eco-friendly », il respecte l’environnement. Pas de rejet de Co2 !

Parce qu’on peut faire du ski… sans la neige !

Vous avez bien entendu, du ski sans la neige ! Quand on circule en gyropode, on a cette unique sensation de glisse, le corps penché en avant et hop c’est parti ! Comme si j’y étais, je m’amuse à faire des virages rapprochés, droite/gauche, droite/gauche ! Sans le planté de bâton !

On rencontre plein de gens !

Comme vous ne passez pas inaperçu, les gens vous arrête dans la rue en vous posant tout plein de questions sur ce nouveau moyen de transport. « L’appareil est à vous ? C’est un Segway ? C’est de la location ? Les sensations sont sympas ? » Et en toute fin « je peux tester ?! ». Et là, vous êtes content de partager un moment avec une personne que vous n’auriez peut-être pas abordé en temps normal.

On gagne quelques précieux centimètres !

En gyropode, on est surélevé, alors on voit tout, même dans la foule. Encore mieux si on fait moins d’1,65m comme moi !

Se déplacer est toujours un plaisir !

Il existe plusieurs modèles comme le « Cross/Segway X2 » ou le « urbain/ Segway i2 » qui sont adaptés au parcours que l’on a faire. Dans la neige, sur la terre, en tout terrain, dans la forêt, sur le sable ou tout simplement dans la ville, on ne s’en lasse pas !

9-mobilboard-Albertville-gyropode-segway-x2

Share.

About Author

Passionné par les nouvelles technologies et addict au gyropode, c’est en l'essayant il y a bientôt 10 ans que je suis tombé amoureux de ce moyen de transport. Un modèle ? Richard Branson et son état d’esprit : « People who think and say ‘we’ more often than ‘I’ are a lot more likely to succeed »

5 commentaires

  1. Raison n° 11 :
    Ne pas prendre au sérieux la raison n° 10.

    Raison n° 12 :
    C'est un outil de déplacement formidable pour la police, les pompiers, les agents de sécurité, les agents de maintenance sur grands sites, etc...

    • Bonjour, j'aime vos raisons 11 et 12 ! Qui écrira la raison 13 ? AH AH...
      Pensez à indiquer votre prénom pour le prochain commentaire, c'est encore plus sympa 🙂

  2. Damien Douani on

    La raison 10, même "humoristique", est stupide, voire irresponsable. Car outre se mettre en danger, on met surtout en danger les autres en conduisant un appareil de ce type bourré. Chère Charlie, que se passerait-il si, éméché, je rentre dans quelqu'un sur un trottoir ? Je doute que le piéton ait la même résistance que la machine...

    • Bonjour Damien, je ne suis pas sûre que les heureux possesseurs de gyropodes se soient rués sur leur bouteille de whisky suite à ma petite blague ! Mais je confirme : il s'agit bien de second degré. L'article est d'ailleurs écrit sur un ton décalé 🙂

      • damiendouani on

        Merci de la précision Charlie. Désolé d'être premier degré sur ce coup mais j'ai croisé tellement d'imbéciles qui ne se croient pas en danger à vélo ou autre en étant allumés que certains pourraient te prendre au sérieux :-/

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.