EN-V : le prototype Segway du futur

0

Sous le label simply moving l’entreprise Segway Inc capitalise depuis 2002 sur son célèbre gyropode. Un transporteur personnel électrique et auto-équilibré sur ses deux roues. Ce moyen de déplacement écologique a contribué à changer la mobilité. Mais, saviez-vous qu’il existe un prototype high tech nommé EN-V qui n’est pas commercialisé à ce jour ?

Pour commencer, même si le grand public connaît le Segway, pour le croiser dans les rues (circuits touristiques, ou street marketing par exemple), il ne connaît pas forcément le savoir-faire de l’entreprise dans d’autres domaines. Par exemple, Segway a collaboré avec General Motors, en 2009, sur le projet PUMA (Personal Urban Mobility & Accessibility). Il s’agissait de proposer le chaînon manquant entre le Personal Transporter et l’automobile, avec un engin pouvant transporter deux personnes en ville.

En fait, l’idée a été récupérée un peu plus tard. Toujours avec GM (de retour après sa recapitalisation), et en partenariat avec son allié chinois SAIC. C’est ainsi que des concepts de mobilité personnelle ont été développés en vue de l’Exposition Universelle de Shanghaï.

Nom de code : EN-V (Electric Networked Vehicle).

D’autre part, trois véhicules EN-V ont été conçus pour illustrer l’avenir de la mobilité en 2030, avec un mode de propulsion électrique et une conduite automatisée. Depuis ils ont fait un tabac à Shanghai et ont été exposés dans plusieurs salons automobiles. Pour finir ils ont même réussi à avoir leur page Wikipedia !

Aussi, chacun des véhicules EN-V développe une thématique particulière qui devra ressembler à son propriétaire. Premièrement, Jiao (le rouge) exprime la fierté, il est dessiné par GM Europe. Ensuite, Miao (le gris) joue sur le thème de la Magie et sort du studio de Design de GM en Californie. Et enfin, Xiao (le bleu) symbolise le rire et provient du bureau de style Holden en Australie.

Pour finir, les modèles sont construits en fibre de carbone. Aussi, ils sont munis de deux moteurs électriques de 3 kW (un pour chaque roue), et peuvent atteindre une vitesse de pointe de 41 km/h pour une autonomie de 40 kilomètres. Enfin, is utilisent le GPS/Internet et bénéficient d’une communication vehicle to vehicle afin de permettre l’échange d’information entre propriétaires et éviter les collisions.

Pour conclure, le projet pourrait être expérimenté, dans un premier temps sur les campus universitaires, avant, peut-être, d’être commercialisé dans les années… 2020-2030 !

Share.

About Author

Passionné par les nouvelles technologies et addict au gyropode, c’est en l'essayant il y a bientôt 10 ans que je suis tombé amoureux de ce moyen de transport. Un modèle ? Richard Branson et son état d’esprit : « People who think and say ‘we’ more often than ‘I’ are a lot more likely to succeed »

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.