Segway Travellers : l’aventure à gyropode Segway !

0

Le projet Segway Travellers est né de l’envie de Pierre-Jean de Stexhe de traverser les Pyrénées à gyropode Segway. Pourquoi ce moyen de transport ? Handicapé suite à un accident de ski, Pierre-Jean utilise le gyropode pour ses déplacements quotidiens. Conscient des performances de l’appareil, il s’est pris à rêver d’une balade de 200 km  … Et son rêve, devenu réalité, l’a finalement transporté aux Etats-Unis …

Ce sont de jeunes belges passionnés qui se sont lancés dans l’aventure Segway Travellers. Ce projet d’envergure les a conduit jusqu’aux Etats-Unis !

Pierre-Jean de Stexhe a vu sa vie transformée suite à un accident de ski qui l’a rendu tétraplégique. N’espérant pas l’impossible mais se concentrant sur les choses qu’il pouvait encore accomplir avec son handicap, Pierre-Jean a petit à petit retrouvé l’usage de ses membres mais pas de façon optimale. Ne pouvant plus se déplacer sans l’aide de béquilles, il a alors fait l’acquisition d’un gyropode Segway.

« Je pense que cette machine peut changer la vie de nombreux handicapés aussi radicalement qu’elle a changé la mienne », déclare Pierre-Jean qui n’hésite pas à inciter les personnes à mobilité réduite à le contacter pour essayer le gyropode, partiellement remboursé par l’AWIPH, organisme chargé de mener à bien la politique en matière d’intégration des personnes handicapées en Belgique. « Plusieurs handicapés ont déjà acheté un Segway après m’avoir rencontré », affirme Pierre-Jean.

C’est lorsqu’il s’est rendu compte des « extraordinaires » performances du gyropode Segway que Pierre-Jean s’est mis à rêver de réaliser un trajet de 200 km avec cette machine. Et son rêve est vite passé d’une simple idée à un projet, à un événement d’envergure avec recherche de partenaires et sponsors.

C’est notamment avec l’aide de la marque Segway que Pierre-Jean et son ami Xavier Dubruille se sont lancés dans un premier périple de 3 semaines dans les Pyrénées. Depuis, Pierre-Jean est reparti à 2 reprises vers de nouveaux horizons, entouré de nouveaux amis et même de son petit frère. Ces deux autres voyages l’ont emmené en 2009 vers l’ouest américain, le long des Rocheuses pendant 2 mois, et lui ont fait traverser tout le continent américain d’un océan à l’autre, avec le projet Coast-to-Coast, en 2011. Ce dernier voyage de 4 mois a été réalisé en 2 temps, durant les étés 2011 et 2012.

Pour le premier voyage, la société Segway a fourni un second gyropode Segway pour Xavier ainsi que les batteries nécessaires.

Envisager un tel périple à gyropode Segway nécessitait de prendre plusieurs précautions. Tout d’abord, il fallait s’assurer que la longueur moyenne d’une étape ne dépasse pas les 80 km. Tomber en panne de batteries aurait été dramatique donc 3 batteries par personne ont été prévues pour des étapes de 70 à 75 km environ. (Plus d’informations sur l’autonomie d’un gyropode Segway)

Lorsqu’ils entamaient une étape, il fallait qu’ils s’assurent que le prochain village serait à moins de 80 km.  Aux Etats-Unis, ce n’est pas forcément le cas …

D’autre part, les « Segway Travellers » ont fait le choix de voyager sans voiture-balai, ce qui impliquait d’emporter seulement le strict nécessaire au niveau des bagages (vêtements, nourriture, tente, nécessaire de toilettes, médicaments, etc.) dans des sacs à dos et dans des remorques créées sur mesure.

Au niveau du logement, ce n’était pas Pékin Express mais presque ! Afin que les séjours restent peu coûteux, il est évidemment impossible de loger tous les soirs à l’hôtel; d’autant plus qu’il n’y en a pas forcément dans chaque village et que l’objectif était surtout de rencontrer des gens.

Il était possible de dormir sous des tentes mais il fallait pouvoir brancher les machines pour recharger les batteries et repartir le lendemain … Eu égard au handicap de Pierre-Jean, il était évidemment inenvisageable pour lui de devoir pousser la machine si celle-ci tombait en panne de batterie.

La solution était alors de trouver une église, une caserne de pompiers, une grange ou bien souvent, des familles d’accueil.  Les « Segway Travellers » informaient les familles qu’ils étaient prêts à payer le repas, la nuit ainsi que la faible consommation d’énergie nécessaire à la recharge complète des batteries.

Nous l’aurons bien compris … Les participants au projet « Segway Travellers » sont passionnés par l’aventure et la découverte de l’inconnu. Les notions de partage, de rencontre et de respect sont primordiales pour ces jeunes qui ont longtemps rêvé de « refaire le monde » … D’ailleurs, durant leurs périples, ils ont souvent rencontré des cyclistes qui suivaient les mêmes routes qu’eux; des cyclistes qu’ils dépassaient en montée et vice-versa dans les descentes. La différence de ce voyage entre le vélo et le gyropode Segway, c’est que le cycliste est complètement autonome car il n’est pas nécessaire pour lui de trouver une prise de courant tous les soirs … A gyropode Segway, l’enjeu est alors rempli d’adrénaline !

Nous leur souhaitons de vivre de nouvelles belles aventures dans les années à venir ! En attendant, merci à Pierre-Jean de nous avoir fait partager ces superbes photos.

Plus de photos et vidéos sur le site web Segway Travellers.

Partager :

L'auteur

Mes parents m’ont appelé Alexandre mais bon, si vous lisez mes articles, c’est que vous êtes plutôt cool alors vous pouvez m’appeler Alex :) Communiquant de formation, je suis passionné par la mode, le Web et tous les trucs un peu geek. J’ai vécu une formidable aventure avec le gyropode et Mobilboard… Et depuis je n’ai jamais réussi à décrocher ;)

Postez votre commentaire !