Un œil sur ma ville : Nice

0

Rencontre avec Thibault Touzeau Cohen, responsable du pôle tourisme individuel et groupes au sein de l’agence Mobilboard Nice, dans les Alpes-Maritimes (06). Il nous présente sa ville et nous dévoile ses coups de cœur, ses conseils et son parcours depuis la création de l’agence.

Peux tu nous présenter ton parcours en quelques mots ?

thibault-touzeau
Voilà presque 6 ans que je suis manager au sein de Mobilboard Nice, l’agence pilote du réseau Mobilboard. Les cinq premières années j’étais en charge du développement des activités street-marketing et évènementiel, puis, après une année sabbatique en 2013 pour développer mon blog voyage, j’ai souhaité reprendre la direction du pôle loisir et groupes de l’agence

J’ai eu la chance de connaître les tous débuts de la création du réseau et de suivre son développement fulgurant au fil des années ; une aventure enrichissante et très passionnante ! Car pour la petite histoire, je m’étais penché sur le marché du gyropode Segway en 2006 lors de mes études en marketing, suite à un voyage à Prague où j’ai pu découvrir ce véhicule exceptionnel pour la première fois. J’avais même pour projet de créer ma propre agence après l’obtention de mon diplôme !

C’est à ce moment là que l’on m’a contacté pour participer au lancement de la première agence Mobilboard Nice.


Si tu devais citer 3 traits de personnalité de la ville de Nice ?

Une identité culturelle très forte ancrée dans le cœur des niçois.

Une ville cosmopolite et contrastée de par les nombreuses influences internationales depuis des siècles (Italie, Russie, pays scandinaves, Royaume Uni, etc…)

Une ville dynamique et vivante qui rayonne à l’international
carnaval-nice


Des lieux incontournables à Nice, ce n’est pas ce qu’il manque ! Si tu devais choisir un seul coup de cœur ?

C’est une question difficile ! Dur de choisir… J’opterais pour la colline du château. On a beau s’y rendre plusieurs fois par semaine dans le cadre de la balade de 2h00 à gyropodes Segway, à chaque fois je suis émerveillé par les paysages et les panoramas qui évoluent constamment selon le moment de la journée. C’est le poumon vert de Nice, et l’on oublie clairement qu’on est en plein centre ville !

Vue-nice-nuit


Quels sont les meilleurs endroits selon toi pour sortir le soir à Nice ?

Il y a une multitude de choses à faire le soir à Nice, ce n’est pas ce qui manque ! Vous pourrez profiter de l’ambiance de la vieille ville sur le cours Saleya, la rue de la préfecture et la place Rossetti où il y a de nombreux bars à thèmes, pubs, clubs & discothèques et lounge bars. Vous pourrez aussi profiter des quartiers du port, de la zone piétonne et des rues à proximité de la place Masséna.

Avant d’entamer la soirée, on conseille beaucoup à nos clients d’admirer le coucher de soleil depuis les bars situés au dernier étage des hôtels Aston, Plazza et Le Méridien, la vue est à couper le souffle !

Quelques bars et pubs que j’apprécie beaucoup : El Merkado, le Waynes, le Master Home, le Sensas. Envie de poursuivre la soirée jusqu’au bout de la nuit ? Je vous conseille le High Club, le Vox, la Suite Opéra, le Nice Cube, l’Apotheka, le Smarties, etc… Plus d’infos sur la vie nocturne à Nice

Crédit : El Merkado

Crédit : El Merkado


As-tu des anecdotes sur Nice ?

Coup de canon de midi

Saviez-vous que tous les midis à Nice on entend un coup de canon ? Il s’agit en fait d’une tradition vieille de plus de 120 ans… Un Lord écossais était furieux que sa femme rentre tous les jours en retard de sa promenade matinale dans la vieille ville. Il demanda au maire de l’époque de tirer un coup de canon à midi pile pour la prévenir que c’était l’heure de déjeuner ! Les niçois s’y sont vites habitués et cette vieille tradition perdure encore aujourd’hui…

L’origine de l’appellation « Baie des Anges »

La sublime baie des Anges s’étend de Nice jusqu’au cap d’Antibes et longe les villes de Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer, Villeneuve Loubet et Antibes. Mais l’origine du nom de cette baie ne vient pas de l’ange tel que l’on peut l’imaginer mais plutôt du requin Ange, inoffensif je vous rassure, que les anciens pêcheurs remontaient dans leurs filets. Il possède des ailerons perpendiculaires ressemblant à des ailes, et son nom exact est l’ange de mer ocellé.

Nice_canon


Depuis Nice et les Alpes Maritimes, comment perçois-tu l’évolution du gyropode Segway au fil du temps ?

Je me souviens encore des débuts laborieux quand personne ne connaissait le gyropode Segway… Quel challenge de démocratiser ces nouvelles activités qui s’articulent autour du gyropode ! Au fil de ces six années de dur labeur on a le plaisir de voir les fruits de notre travail d’équipe ; les niçois ont adopté le gyropode Segway et il fait désormais parti du paysage urbain actuel.


Est-ce que toi même tu utilises souvent le gyropode Segway ? Quelles en sont tes utilisations personnelles ?

Je suis un véritable adepte du gyropode Segway, voir même addict ! C’est à mon sens une véritable révolution dans le monde du transport de proximité. Tourné vers l’avenir, le gyropode Segway n’est pas seulement un simple moyen de transport, c’est aussi une technologie exceptionnelle inventée par quelqu’un d’exceptionnel : Dean Kamen. Il est entre autre l’inventeur du bras bionique, de la pompe à insuline portable, de l’exosquelette, et de beaucoup d’autres inventions visionnaires.

Pour revenir au gyropode Segway … Comment vous dire ? C’est la continuité de votre corps. Vous ne faîtes qu’un avec l’appareil. La prise en main quant à elle est extrêmement rapide ! C’est impressionnant de voir qu’en seulement quelques minutes, des clients qui appréhendaient fortement l’utilisation du gyropode, manient ce véhicule avec une telle facilité, pour leur plus grand plaisir !

J’utilise le gyropode Segway dans le cadre de mes rendez-vous dans Nice, cela m’évite de prendre la voiture ou le scooter et de risquer d’être bloqué dans les embouteillages. Une fois arrivé à ma destination, je rentre dans les locaux avec le Segway et je peux même emprunter l’ascenseur ! Surprise garantie 😉

Habitant à Cannes, à un peu plus d’une vingtaine de kilomètres de Nice, je mets tous les jours mon gyropode Segway dans le train régional (TER) pour faire ces longs déplacements et une fois arrivé dans une des deux villes, je peux me déplacer très rapidement ! Pratique non ?

Partager :

Postez votre commentaire !