Quelle est réglementation sur la circulation du gyropode en France ?

0

Selon la description donnée par le  Journal Officiel de la la République française, dans son édition du 26 mai 2009 : « les gyropodes sont des véhicules électriques monoplaces, constitués d’une plateforme munie de deux roues sur laquelle l’utilisateur se tien debout d’un système de stabilisation gyroscopique et d’un manche de maintien et de conduite » Le gyropode est donc une appellation générique d’un type de véhicule particulier. Plusieurs marques de gyropodes existent de nos jours sur le marché, dont la première à être mise en circulation est Segway, directement liée à l’invention de Dean Kamen, et propriété de la société américaine Segway Inc.

Se déplacer en gyropode ?

Le gyropode est un moyen de transport silencieux et non polluant, facile à manier. Il permet également de se déplacer plus facilement et plus efficacement, aussi bien en ville qu’à la campagne. Il constitue de ce fait une alternative intéressante aux problèmes quotidiens d’embouteillages et d’insuffisance de parking et autres zones de stationnement. Des modèles de gyropodes dits tout-terrain sont prévus pour des terrains plus accidentés et permettent de faire des balades ou des randonnées dans des endroits d’accès relativement difficiles tels que les montagnes. Il est très facile à manier et son fonctionnement est très rassurant. Raisons pour lesquelles le gyropode séduit de plus en plus d’usagers. Il est en voie de démocratisation dans les grandes villes européennes où il est possible de le louer. Qu’en est-il de la réglementation applicable à ce genre de moyen de transport en Europe et plus particulièrement en France ?

 

Législation sur la circulation du gyropode en France

Où doit rouler le gyropode ? Sur le plan européen un avis exprimé le 12 juillet 2002 par la Commission Européenne ne classe pas le gyropode dans la catégorie des véhicules à moteur. Il s’agit pour la même Commission d’un véhicule prévu pour une utilisation sur les zones piétonnes telles que les trottoirs, les parcs et autres zones publiques. Il peut également être utilisé dans certains bâtiments, mais surtout pas sur la voie publique. Aucune réglementation commune aux Etats membres de la Commission Européenne n’a vu le jour jusqu’à maintenant. Il revient à chaque Etat d’élaborer et de fixer une réglementation relative à l’utilisation et à la circulation du gyropode.

En France, aucune réglementation n’est spécifiquement applicable à la circulation du gyropode. Par ailleurs, ce véhicule n’est pour l’heure assimilé ni aux vélos ni aux scooters, encore moins aux motos. Ainsi, bien que le Ministère du Transport travaille à la codification des règles d’utilisation du gyropode, la réglementation applicable retenue par cette institution reste les dispositions du Code de la Route relatives aux piétons, à savoir les articles R 412-34 à R 413 43. Ces dispositions prévoient notamment que les gyropodes doivent circuler en priorité sur les trottoirs et les autres aires piétonnes, à une vitesse n’excédant pas 6km/h. Vu la démocratisation de l’utilisation du gyropode, le Ministère du Développement Durable (Transports) se donne la mission de légiférer spécifiquement sur le sujet, afin non seulement d’encadrer la circulation mais aussi d’assurer la sécurité des tous les usagers et de permettre la démocratisation de nouveaux moyens de transports électriques légers.

Pour découvrir la réglementation du gyropode en Belgique cliquez ici et pour le luxembourg cliquez .

Partager :

L'auteur

Passionné par les nouvelles technologies et addict au gyropode, c’est en l'essayant il y a bientôt 10 ans que je suis tombé amoureux de ce moyen de transport. Un modèle ? Richard Branson et son état d’esprit : « People who think and say ‘we’ more often than ‘I’ are a lot more likely to succeed »

Postez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.