Pourquoi choisir le Touquet-Paris-Plage pour vos prochaines vacances ?

0

Vous habitez dans le sud de la France ou même sur la côte d’Azur ? Comment vous convaincre de venir passer une semaine de vacances au Touquet Paris Plage ? Bon, autant le dire, on s’attelle à un gros dossier !
On hésitait avec le sujet : “comment résoudre la paix dans le monde ?”, mais autant restreindre le secteur géographique. D’emblée, vous êtes sceptique, du moins dubitatif, mais comme vous êtes curieux, vous continuerez certainement de lire ce papier, parce que vous vous demandez comment on va s’y prendre.

Pas de clichés !

Vous vous dîtes certainement qu’on va faire étalage des inconvénients de la côte d’azur, et conclure en disant que sur la côte d’Opale, et au Touquet-Paris-Plage parce que c’est le sujet, ça ne risque pas de vous arriver. Et bien non, on ne le fera pas !
On ne vous parlera pas du port obligatoire d’EPI (équipements de protection individuels), d’avril à octobre, à savoir : lunettes de soleil, crème solaire, tongues.
On ne vous parlera pas non plus du patois incompréhensible des marins de Monaco : ils appellent “yacht” un bateau !
 Et encore moins de la taille des gardes du corps qui entourent Johnny quand il se promène à Saint-Trop’ ! Pas moyen de la voir la rock star !!!

plage touquet paris

crédit photo : Jean-David Hestin

On n’est pas comme ça, et pour aller plus loin encore dans la coupe à ras sous le pied des médisants, il y a un deuxième filon qu’on aurait pu exploiter – et on ne le fera pas – celui qui consiste à vous vendre de l’insolite, du rêve, mais ancré dans le réel.  Du “Bienvenue chez les ch’tis” en somme.
Des exemples, à la volée : une nuit dans un bunker de la seconde guerre mondiale chauffé au charbon, et le lendemain, petit déjeuner sur un chalutier en pleine tempête. Trop swag !
Ou alors : un atelier poésie en langues étrangères appelé : “Chi teu comprinds pas c’que j’dis, ch’est que t’es pâs d’min coin”. Trop cool !
Trop cliché oui !

L’Arrivée au Touquet-Paris-Plage

Parce que, pour commencer, si votre avion venait à se poser sur l’aéroport (oui, aéroport !) du Touquet-Paris-Plage, vous en repartiriez certainement avec des clichés, mais de ceux d’une des cinq plus belles plages de France. Comme celle de Saint-Tropez.

Ensuite, si vous vous avisez de vous adresser à quelqu’un en patois ch’ti, pour faire genre : “je suis dans le coup”, on pourrait vous faire répéter. C’est qu’ici, vous êtes au Touquet-PARIS-Plage, autrement surnommée la perle de la Côte d’Opale, le jardin de la Manche, l’Arcachon du Nord (sympa aussi le Sud-Ouest !).

ville le touquet

crédit photo : Jean-David Hestin

Et loin du bling bling et des paparazzi, les célébrités viennent en quidam parmi les quidam, soucieux de retrouver de la simplicité, sans rien enlever à leurs habitudes de vie. Et non, on ne donnera pas de noms.
Mais alors, qu’est-ce qui fait que des gens viennent, reviennent, de génération en génération ? Pourquoi ce ton de nostalgie en évoquant les vacances d’enfant ? Pourquoi ce besoin viscéral, thérapeutique, de faire son marché le samedi matin, déambuler rue Saint-Jean l’après-midi, et faire sa promenade dans les dunes du parc nature de la baie de Canche ou sur la plage ? Pourquoi cette surprise, “Je ne m’attendais pas à ça !” pour les premiers venus ?
On va tenter de vous expliquer, mais avant toute chose…

Qu’est-ce qu’on peut voir au Touquet-Paris-Plage ?

Vous avez certainement entendu parler de nos grandes plages de sable fin. Un marseillais vous a peut-être même raconté qu’il a marché : ”pfff, ouh là, au moins une heure !”, avant de mettre les pieds dans l’eau. Et bien il vous a menti : il n’a pas mis les pieds dans l’eau.
On vous parle là d’un phénomène invisible en méditerranée : les marées ! Un phénomène qui fait que d’un jour à l’autre, on peut se retrouver entassés comme des écrevisses sur la plage, ou alors au contraire, avec la même affluence, les nattes et autres parasols se retrouvent à plusieurs mètres les uns des autres. Du coup, quand la mer s’est retirée, c’est l’occasion de repérer les voyeurs : ce sont ceux qui ont des jumelles ! Bon officiellement, ils regardent les bateaux, ils ont repéré un phoque, cru voir le jet d’eau d’une baleine… Mais derrière nos lunettes de soleil, personne n’est dupe.

 

Ah, on entend d’ici les railleries : nattes, parasols, lunettes de soleil… finalement, ils nous vendent du rêve! Même si on a de très beaux étés, c’est sûr qu’on ne vient pas dans la station des quatre saisons (encore un surnom !) pour faire bronzette, et pas vraiment farniente. On y vient pour prendre soin de soi, se faire plaisir à chaque instant, se détendre. Et les promenades sur la plage font partie du tableau : on y retrouve une part de notre nature profonde, la perspective des grands espaces, l’horizon comme point de fuite de notre imagination. On y vient pour se couper de la frénésie urbaine sans couper avec ses habitudes, changer de rythme sans changer les repères. Faire un break !

Plage le touquet couché de soleil

crédit photo : Jean-David Hestin

Vous vous demandez alors ce qu’on y fait, les sports qu’on y pratique (gros dossier encore !), ce qu’on y mange, ce qu’on y boit, et surtout où ?! Bien sûr on y fait du Segway – et il faudra qu’on vous parle des balades au coucher de soleil – mais c’est pas tout ! Il y a bien de quoi occuper votre famille pendant une semaine, croyez-nous.

le-touquet-mobilboard-plage

crédit photo : Pierre Simon

 

Allez, on va bientôt tout vous dire. Mais prenez une petite laine quand même : la fête commence tôt c’est sûr, mais le soir ça rafraîchit. On ne sait jamais, si vous restez…

Plus d’infos sur les activités Segway au Touquet-Paris-Plage

 

Partager :

Postez votre commentaire !